Une « task force » pour booster le tiers-financement des passoires thermiques
Le groupe de travail devrait s’inspirer des initiatives régionales de tiers-financement existantes comme le Pass Rénovation du SPEE picard. © SPEE

Une « task force » pour booster le tiers-financement des passoires thermiques

Dirigée par Olivier Sichel, directeur général exécutif de la CDC, une mission doit faire émerger prochainement de nouvelles solutions concrètes, digitales notamment, pour financer la rénovation énergétique des logements classés F et G.

Comment financer la rénovation globale des 4, 8 millions de passoires thermiques d’ici 2028, volonté affichée par le gouvernement ? C’est la question à laquelle répondra Olivier Sichel en mars prochain. Le directeur général exécutif de la CDC et directeur de la Banque des territoires a été nommé pilote d’un groupe de travail sur l’offre de financement spécifique à la rénovation des logements individuels et collectifs les plus énergivores. 

Cette « task force », organisée « en formation resserrée », rassemblera des représentants d’entreprises (énergie, banque…), des institutions publiques clés (collectivités) et des opérateurs déjà actifs. Des parlementaires et des représentants des 150 citoyens y seront également « associés ». 

Loi Convention citoyenne

Objectif affiché : « Faire émerger de nouvelles solutions concrètes, digitales notamment » et permettant une massification de la rénovation pour ces 17% du parc immobilier, précise le Ministère de l’Écologie. Au-delà des propositions, il s’agira également de négocier avec les acteurs associés « des engagements concrets quant au montant et au déploiement de telles offres ». Le tout en accord avec les dispositifs existants – MaPrimeRenov’, service public de rénovation énergétique – ou à venir (Loi Énergie climat, Loi Convention citoyenne). 

Les conclusions du groupe de travail sont d’ailleurs attendues en mars, à point pour être intégrées si besoin sous forme de dispositions législatives au projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat ». Actuellement en consultation, il doit être présenté en Conseil des ministres le 10 février afin d’arriver en discussion à l’Assemblée nationale fin mars.

Initiatives régionales existantes

Pour rappel, le tiers-financement finance la rénovation énergétique d’un bâtiment de telle sorte que son propriétaire n’a rien à avancer. Les économies d’énergies futures remboursent progressivement tout ou partie de l’investissement. Le groupe de travail devrait s’inspirer d’initiatives régionales de tiers-financement existantes : « Copro énergie » d’Ile-de-France Énergie, le Pass Rénovation du SPEE picard ou le tiers financement d’Artée en Nouvelle-Aquitaine

ALS

Journaliste