Renoir, quand le BIM et les algorithmes génétiques optimisent la rénovation énergétique

Partage de l'article

Créée par l’Université de La Rochelle et développée par la plateforme Tipee, l’offre d’accompagnement Renoir permet de croiser plusieurs milliers de données énergétiques et économiques afin d’identifier la stratégie de rénovation la plus adaptée aux exigences du maître d’ouvrage, comme ici Gironde Habitat. Explications.  

Un nom qui évoque le XIXème siècle pour une démarche parfaitement inscrite dans le XXIème. L’outil Renoir pour « réhabilitation énergétique optimisée et intégrée de bâtiments résidentiels » pourrait symboliser l’association idéale entre algorithme et rénovation énergétique. 

La solution, conçue par l’Université de La Rochelle et développée par la plateforme technologique du bâtiment durable Tipee depuis 2015, permet – en s’appuyant sur une maquette numérique en format IFC, générée via un partenariat avec la société WiseBIM – d’étudier plusieurs milliers de possibilités de travaux de rénovation énergétique en l’espace de quelques heures. Sur le plan de la faisabilité technique comme au niveau économique. 

Accompagnement 

« Renoir permet de balayer l’ensemble du champs des possibles dans le cadre d’une rénovation, et de simuler des milliers de configurations énergétiques et financières différentes, y compris en intégrant des solutions atypiques (isolation d’une façade ou de deux) et innovantes (panneaux solaires hybrides) », explique Kevin Taurines, en charge de Renoir. À charge ensuite pour le bureau d’études de s’emparer des résultats et de challenger les dimensionnements et les coûts réels. Commercialisé en tant que service complet, Renoir a déjà séduit plusieurs clients. Des bailleurs sociaux, comme le groupe 3F, partenaire depuis 2017, mais aussi le Foyer Rémois et Gironde Habitat ou encore des services de l’État (DGAC). 

Réflexion stimulante

Testeur de la solution au printemps 2021 suite à un appel à opération pilote lancé par l’Alec de Bordeaux dans le cadre du programme Energy Push (lire zoom ci-dessous), Raphaël Fourmond, directeur du pôle patrimoine de Gironde Habitat, a trouvé la démarche Renoir « très pertinente ». « Nous l’avons testée sur le projet de rénovation d’une résidence des années 80 située au Bouscat, assez représentative de notre parc, détaille le responsable. Le bureau d’études nous avait déjà présenté trois solutions intéressantes mais avec Renoir, nous avons pu explorer de très nombreuses hypothèses incluant des épaisseurs d’isolants ou de vitrages variés, des matériaux biosourcés, et avec un chiffrage relativement précis reposant sur une base de prix. Cela nourrit une réflexion stimulante pour les équipes en interne tout en répondant à notre besoin d’optimisation des dépenses. Il permet également d’embarquer des sujets autres que la seule thermique, et facilite la réflexion en termes de retour sur investissement, mais aussi d’analyse de cycle de vie ».

Meilleur rapport investissement/gain énergétique

Le responsable de patrimoine bordelais a décidé de construire son projet de rénovation en s’appuyant simultanément sur l’étude du bureau d’études et les résultats fournis par l’équipe de Renoir. « L’idée est de trouver le meilleur rapport investissement/gain énergétique. Dans le cas de la résidence du Bouscat, le plan de travaux qui vise à passer de 145 à 50kWh/m2.an oscille entre 300 000 et 750 000 euros, quasiment du simple au double. Et l’on s’aperçoit de surcroît que l’investissement le plus élevé n’est pas le plus avantageux ». Le bailleur social girondin prévoit de faire appel à nouveau à Renoir pour d’autres opérations « à ambition thermique élevée ».  

Développements futurs 

Disponible sous forme d’accompagnement complet, Renoir n’est pas distribué sous forme de licence. « La solution est mature pour répondre aux besoins de clients sur des opérations réelles, indique Kevin Taurines, et des développements sont programmés pour nous permettre de les accompagner encore plus rapidement, plus efficacement et en plus grand nombre. Une équipe de 6 personnes chez Tipee en partenariat avec l’Université de la Rochelle travaille actuellement pour mener à bien ces nombreux développements qui devraient permettre à l’avenir d’accélérer le process – actuellement, il faut compter deux mois en moyenne pour conduire une simulation comme de celle Gironde Habitat – et prendre en compte de nouvelles dimensions ». 

Zoom : Sudoe Energy Push 

Financé par l’UE dans le cadre du programme nterreg Sudoe, Energy Push vise à développer des solutions innovantes en matière de rénovation énergétique niveau 0 énergie dans les logements sociaux du Sud-Ouest de la France, d’Espagne et du Portugal. 

Related Articles