MaPrimeRenov’ : cap sur les copros et les propriétaires bailleurs
Le dispositif MaPrimeRenov est cumulable avec les CEE, les aides des collectivités et d’Action Logement et la TVA à 5,5%.

MaPrimeRenov’ : cap sur les copros et les propriétaires bailleurs

En 2021, l’aide aux travaux de rénovation énergétique MaPrimeRenov’ s’ouvre aux copropriétés et aux propriétaires bailleurs, sous certaines conditions.

Ne dites plus CITE, « Habiter Mieux agilité » ou « Habiter Mieux copropriété » mais MaPrimeRenov’. Depuis le 1er janvier 2021, cette aide – initiée l’année passée pour les seuls propriétaires occupants modestes – s’ouvre à l’ensemble des propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, et quels que soient leurs revenus, ainsi qu’aux copropriétés.  

Les syndics de copropriété peuvent dès maintenant solliciter MaPrimeRenov’ copropriété sur le site dédié. Attention cependant, pour en bénéficier, la copropriété doit remplir plusieurs critères : 

  • – l’immeuble doit avoir plus de 15 ans et comprendre au moins 75% de lots d’habitation principale, 
  • – les travaux éligibles (parties privatives et parties communes) doivent permettre un gain énergétique supérieur à 35%,  
  • – la date du devis des travaux doit être postérieure au 1er octobre 2020. 
  • – le recours à un AMO est obligatoire et peut être financé à hauteur de 30%. 

Outre 25% de la quote-part des travaux (dans la limite de 3750 euros par logement), des bonus pourront être intégrés en cas de rénovation particulièrement ambitieuse (55% de gain énergétique par exemple) ou de sortie des étiquettes F et G du DPE… 

Par ailleurs, à MaPrimeRenov’ copropriété pourront être adjointes des aides individuelles supplémentaires pour les ménages modestes et très modestes. 

Propriétaires bailleurs en juillet

Pour les propriétaires bailleurs, il faudra attendre le juillet 2021 pour déposer son dossier, toujours sur le site MaPrimeRenov.gouv.fr « Un propriétaire pourra être aidé jusqu’à trois logements mis en location », précise par ailleurs le ministère de l’Écologie. 

Le dispositif MaPrimeRenov est cumulable avec les CEE, les aides des collectivités et d’Action Logement et la TVA à 5,5%.

Distribuée par l’Anah, dont le budget global a doublé entre 2020 et 2021, d’un milliard à 2,7 milliards d’euros, « notamment grâce au crédit de France Relance », MaPrimeRenov’ doit contribuer à accélérer la rénovation du parc immobilier français, tous segments confondus. Objectif affiché pour 2021 ? 400 000 à 500 000 demandes de prime déposées.

ALS

Journaliste