Le chiffre : 24% 
marche_PAC

Le chiffre : 24% 

Le marché des PAC devrait augmenter de 24% entre 2021 et 2024 dans la construction neuve. 

La réglementation environnementale va bouleverser le marché des solutions énergétiques. Selon le cabinet de recherche et de conseil Delta-EE, le marché des PAC devrait augmenter de 24% dans la construction neuve entre 2021 et 2024. 

Les PAC air/air et PAC air/eau avec chauffe-eau thermodynamique bénéficieraient  particulièrement de cette dynamique dans le logement individuel. Dans le logement collectif, « il y aura aussi une opportunité pour les chauffe-eau thermodynamiques et/ou les PAC air/air, en combinaison avec des convecteurs électriques, et pour les solutions collectives ».
À l’inverse, le marché des chaudières gaz enregistrerait dans le neuf une baisse de 55% sur cette même période 2021-2024, toujours selon Delta-EE. 

Rénovation 

Le cabinet table sur un doublement du nombre de PAC installées en rénovation : de moins de 200 000 en 2020 à 430 000 en 2024. Elles devraient profiter de la disparition des chaudières au fioul, dont l’installation sera interdite en France à partir du 1er janvier 2022. 

De même, le marché des chaudières gaz devrait diminuer de 7% sur ce même marché de la rénovation entre 2021 et 2024.  « Quelques chaudières au gaz seront remplacées par des PAC air/eau ou parfois même des PAC hybrides dans l’individuel », précise l’étude. Dans le collectif, la PAC pourrait également se réserver une belle place. À condition cependant de développer des « solutions attractives » adaptées à ce segment spécifique.  

Pour parvenir à ces résultats, le cabinet a interrogé une cinquantaine d’acteurs du secteur de l’énergie (fournisseurs d’énergie, industriels du chauffage, associations, installateurs, etc.) en 2020. Leurs retours d’expérience a ensuite été couplés aux données propriétaires et aux analyses existantes du cabinet.  

ALS

Journaliste