La maquette 3D, de plus en plus plébiscitée dans les appels d’offre

La maquette 3D, de plus en plus plébiscitée dans les appels d’offre

Par Etienne Ternisien, Responsable Produits chez OP3D

Le diagnostiqueur est l’une des parties prenantes dans la création et la mise à jour de la maquette 3D du bâtiment. Il intervient régulièrement sur le terrain via ses missions réglementaires, il est donc à même de collecter les informations nécessaires à l’établissement et la mise à jour des informations du bâtiment.

Aujourd’hui développé dans le neuf, le BIM a permis une montée en compétences des acteurs de la construction. Il s’agit désormais de faire de même dans l’existant. Pour ITGA, l’objectif est d’implanter le diagnostiqueur sur le marché du BIM en rénovation, à travers ses solutions OP3D. Les opérateurs doivent être armés pour communiquer sur la maquette 3D, et définir précisément les besoins des clients pour ne pas desservir leur offre. Si certains acteurs sont déjà identifiés sur ce créneau par les maîtres d’ouvrage (géomètres, architectes), seuls quelques acteurs du diagnostic immobilier commercialisent des prestations 3D.

Le marché est avant tout prospectif, mais de plus en plus d’appels d’offres (bailleurs, collectivités publiques…) mentionnent la maquette 3D en rénovation. Le diagnostiqueur a donc tout intérêt à se positionner, avant que le marché ne soit trop verrouillé. Car demain, face à un patrimoine numérisé et géré via la maquette numérique, tous les acteurs devront faire remonter des informations compatibles BIM.