Bâtiments de bureaux : faites évaluer la performance globale des travaux de rénovation
L'immeuble Neuilly GIM, rénové en 2018, au niveau standard du label BBCA Rénovation. © BBCA

Bâtiments de bureaux : faites évaluer la performance globale des travaux de rénovation

Menée dans le cadre du volet QSE du programme Profeel, cette étude évaluera les aspects « santé, confort et énergie » des travaux de rénovation.

Vous avez réalisé des travaux de rénovation énergétique dans un immeuble de bureaux depuis 2017 ou vous projetez d’en faire en 2021? Vous souhaitez évaluer précisément la qualité de ces derniers ? Cet appel à candidature pourrait vous intéresser. Inef4/Nobatek – qui a décroché dès 2013 le label « Institut national pour la Transition Energétique (ITE) » dans le domaine de la construction durable – est à la recherche de bâtiments tertiaires pour une campagne de mesure approfondie sur la performance globale. 

Menée dans le cadre du volet QSE, pour « Qualité sanitaire et environnement » du programme d’innovation Profeel, cette étude gratuite évaluera les aspects « santé, confort et énergie » des travaux de rénovation. À l’issue de celle-ci, propriétaires et exploitants du bâtiment pourront compter sur une analyse complète de l’état du bien : qualité de l’air intérieur, confort du bâtiment, consommations énergétiques réelles… et de conseils d’amélioration. 

Régions concernées

Au total, une soixantaine de bâtiments (écoles et bureaux) seront engagés dans la démarche, partout en France. Les coordinateurs du programme recherchent encore des bâtiments rénovés depuis un à trois ans dans quatre régions (Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France, Provence-Alpes Côtes d’Azur). En Nouvelle-Aquitaine, ils souhaitent identifier des bâtiments projetant de faire des travaux en 2021 sur la performance énergétique (enveloppe, systèmes de chauffage, etc…). « Les mesures seront anonymisées et ont pour but d’établir des statistiques qui serviront à la définition des politiques publiques en matière d’hygiène, santé et énergie dans les bâtiments », précise Nobatek/Inef4.

Financés par les CEE

Financé par les CEE, le programme Profeel comprend huit autres axes forts outre ce volet QSE. Parmi eux, le projet Sereine, qui vise à élaborer une méthode d’évaluation de la performance intrinsèque de l’enveloppe mais aussi de caractérisation et évaluation des systèmes, grâce à la création d’un matériel facile à mettre en œuvre et rapide adapté aux travaux en site occupé. Ou encore Go-renov, un outil web gratuit d’auto-diagnostic et d’aide à la décision de rénovation, à destination des maîtres d’ouvrage et des entreprises les conseillant. Pour le détail des axes de travail, rendez-vous sur le site du programme.

> Pour participer, rendez-vous sur ici 

ALS

Journaliste