Bâtiment 4.0

Modélisation 3D BIM Bâtiment connecté

Actus

webinaire_construction_bois

Au menu : low techs, cellules solaires à pérovskites, smart building… et plus encore.    > Mardi 2 mars « Webinaire. Les …

AMO BIM et expert BIM exploitation chez AlyoS ingénierie, Julien Martin accompagne les maîtres d’ouvrage dans le déploiement de leur stratégie BIM …

Détecter la présence des personnes via les vibrations de leurs pas, tout en omettant le parquet qui craque, c’est le nouveau challenge …

webinaire_semaine4

Cette semaine, on parle 5G, béton de chanvre, CEE, ACV et innovations dans les marchés publics. Entre autres. > Lundi 15 février « Webinaire. Maîtriser …

My-wood-loft-valoptim

Construction bois CLT, boîtes aux lettres connectées et mur à microfaune : le programme d’habitat « My Wood Loft » tente d’apporter une réponse à …

webinaire_semaine3

Cette semaine, découvrez un retour d’expérience de la construction passive, briefez vous sur la chaudière 100% hydrogène, les matériaux bio-sourcés, le BIM …

marché_smartbuilding_xerfi

Xerfi vient de publier l’étude « L’envolée du marché du smart building – Leviers de croissance et d’évangélisation du marché et perspectives …

En associant maquette numérique et table tangible, Nobatek/Inef 4 a fait le pari de rendre accessible les données BIM à tous. Avec …

La transformation digitale...

La transformation digitale s’effectue à toutes les échelles pour simplifier la vie de tous. Assistants vocaux, nouveaux outils et processus plus dynamiques, le numérique permet de collaborer de façon simple et efficace tant au niveau personnel que professionnel.

Dans le secteur du bâtiment, cette transition est plus délicate. Comment optimiser une organisation de travail déjà établie et ayant fait ses preuves avant l’apparition de ces nouvelles technologies ?

Comment gérer son patrimoine immobilier de façon efficace et performante à l’ère du numérique ? Comment favoriser la digitalisation du bâtiment et normaliser son adoption auprès de tous ? Campus Transfo Num vous invite à contribuer à cette discussion au cours de divers groupes de travail afin de définir ensemble l’avenir digital du bâtiment.

... et l’enjeu collaboratif

Les spécifications BIM dans l’existant vont obliger tous les acteurs du bâtiment à collaborer sur la compréhension de la maquette numérique : architectes, ingénieurs, entreprises, clients, fournisseurs… Les informations issues des bases de données du bâtiment sont accessibles, et doivent être mises à jour…

 

Les nouvelles technologies représentent une véritable opportunité pour les entreprises du bâtiment qui souhaitent améliorer la collaboration inter-filière. Principalement parce que le volume d’information entre tous les participants est considérable.

Rejoignez-nous !

L’utilisation du BIM dans le bâtiment existant apparait comme la clé de performance pour optimiser l’exploitation et la maintenance des bâtiments. Gains financiers, mutualisation des usages de la donnée, coactivité maitrisée…. Le BIM est le sujet qui requiert des échanges collaboratifs en vue d’un déploiement réussi.

Montée en compétences des acteurs, échanges inter-filières, la digitalisation du bâtiment est au coeur des enjeux de la relance économique du bâtiment et mérite pleinement que vous soyez acteur de cette transformation.

Il faut repenser les compétences, les méthodes d’apprentissage, les outils collaboratifs, en vue d’une gestion de données bien acquises, bien gérées pour une utilisation optimisée ! Architectes, artisans, diagnostiqueurs, modéliseurs, bureaux d’études, maîtres d’oeuvre, maîtres d’ouvrage… On a besoin de vous !

Quelques chiffres clés

Si la majorité des chantiers ont fermé à partir du 13 mars, certains acteurs ont poursuivi une activité à distance, intensifiant de façon inédite leur usage du BIM (Building Information Modeling). Un constat que révèle la plateforme Kroqi dont la fréquentation a augmenté de 80 % avec désormais plus de 25 000 professionnels “actifs”.
Côté business, une étude de Sia Partners, révèle que le BIM pourrait générer 2 500 nouveaux emplois d’ici 3 ans et ainsi provoquer la requalification à la hausse de 220 000 emplois. Une aubaine qui va permettre au secteur du BTP d’accélérer sa transformation digitale et de s’ouvrir à de nouvelles perspectives métiers, technologiques, RH et sociétales.

Source BPI france